AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Inoue, Fuller, Kang... who the fuck am I? [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Waikin

avatar

AVATAR : Kim Hyun Joong (ava by ma femme <3)
SITUATION : Surtout pas intéressé par toi.

MessageSujet: Inoue, Fuller, Kang... who the fuck am I? [100%]   Ven 12 Aoû - 5:36

Kang Andrew
feat Kim Hyun Joong
Sexe - Masculin
Né le - 1er janvier 1988
Âge - 23 ans
Origines - Japonaises (mais j'ai la nationalité Américaine et Coréenne)
Orientation sexuelle - Hétérosexuel
Section - Sciences et Maths
Année - 6ième année
Clan - Aucun pour le moment.


Comment se comporte votre personnage
  • avec les autres - Les autres, je n'en ai strictement rien à foutre pour être bien honnête. Je n'entends pas par là que je suis égoïste, ou que je suis narcissique au point d'haïr tous ceux qui ne sont pas moi - c'est-à-dire tout le monde, logiquement parlant -. En fait j'aime l'humain en général, j'aime les regarder se comporter entre eux ou individuellement. Seulement, je préfère le faire de très, très loin. Je n'aime pas me mêler aux foules, je déteste au plus haut point les étrangers et je vous jure que c'en est quasiment démesuré. Cela dit, ça ne veut pas dire que j'ignore comment bien me tenir en public et que je ne masque pas bien les apparences. Parce que ma principale force, c'est assurément cela. Le masque, toujours le masque. C'est presque devenu ma devise. On ne survit pas dans ce monde si on est incapable de se maîtriser et de dissimuler ce qu'on pense réellement. Je suis toujours respectueux, toujours classe avec tout le monde, il est très rare que je me mette en colère. Cependant, les gens trouvent difficile de m'approcher parce que j'ai l'air vraiment inaccessible. Et je le suis, je ne le cacherai pas. Les filles passent leur temps à radoter à propos de mes airs de prince mystérieux, d'homme "au lourd passé qui cherche à enfouir ses blessures sous une couche d'indifférence". Mais ce qu'elles ignorent c'est que je n'en ai réellement rien à faire d'elles ou de n'importe qui d'autre. Sauf de ceux qui le méritent vraiment. La seule chose qui me distingue de ceux qu'on déteste, c'est que moi j'ai assez de classe pour faire semblant.
  • avec ses amis - Tout le monde m'aime mais moi je n'aime personne. Ou en tout cas, c'est ce que j'ai longtemps souhaité. Seulement, il arrive parfois des exceptions qui font qu'on baisse notre garde et que ces dernières réussissent à se frayer un chemin jusqu'à notre coeur et notre estime. Ceux-là sont rares, très rares. Mes vrais amis, mes réels amis, je veux dire par là ceux que je ne fais pas juste semblant d'apprécier, se comptent sur les doigts d'une main. Ceux qui restent ne sont là que pour me faire bien paraître et prétendre que je suis un mec sociable qu'on doit respecter et admirer. J'ai tout de même appris les bonnes manières et j'ai bien l'impression d'être l'un des seuls à les avoir conservées en vieillissant. Ma confiance est la chose qu'on a saccagé le plus de fois quand j'étais enfant et il n'est pas question que je l'accorde au premier mec en jeans troués que je croise sur la rue. Ceux qui ont su se tailler une place sur mon podium de l'amitié sont très chanceux, parce que je suis probablement le type le plus attentionné et le plus loyal qui soit... mais la plupart ne méritent tout simplement pas que je le sois.
  • avec ses conquêtes - Quelles conquêtes? Oh, je vous venir. Je suis beau, j'ai du style, je suis brillant, alors je devrais rejoindre le clan playboy et me taper quinze idiotes par jour. Si je voulais, je n'aurais qu'à claquer des doigts. Mais j'ai beau parler trois langues couramment, je ne maîtrise absolument pas celle de la séduction et encore moins celle de l'amour. Tout ça, c'est juste trop superficiel pour moi. Je suis doué pour faire croire aux gens que je ne les déteste pas, mais de là à leur faire croire que je les désire, c'est une autre histoire. Les trucs d'un soir, c'est non pour moi. Je suppose que c'est causé par ma mère et le fait qu'elle me dégoûte au plus haut point. L'amour, c'est encore pire. Des trucs bidons qu'on raconte aux enfants et aux adolescentes imbéciles pour leur faire croire qu'un jour ils épouseront un homme riche et vivront sans soucis pour le reste de leur vie. Mais Hakuna Matata, ça n'existe que dans le Roi Lion. Revenez sur terre. J'aime les femmes, certaines m'excitent parfois, ce n'est pas le problème. Mais pour avoir une amante il faudrait que je frôle le coma éthylique ou qu'on me drogue. Et bonne chance à celle qui voudra réussir à toucher mon coeur. Du moins, pour de vrai. Et puis à quoi ça servirait de montrer mon corps à la première fille venue pour qu'elle découvre que mon beau-père me bat?


Parcours personnel
  • global - Il m'a fallu attendre dix ans avant d'apprendre qui j'étais réellement, dix ans avant d'enfin comprendre la raison pour laquelle je ne ressemble ni à mon frère ni à ma soeur, et encore moins à mon supposé "père". J'ai longtemps cru être l'héritier aîné des Fuller, un gosse d'homme riche ayant fondé une famille parfaite sous tous les aspects. J'aimais bien ça, être à moitié américain, et vivre à New-York. Savoir que je faisais parti de l'élite, que j'étais destiné à un brillant avenir, que j'étais l'aîné légitime d'une puissante famille. Ma mère m'a bercé avec ces mensonges pendant dix ans, et elle aurait sans doute continué si mon "père" n'avait pas décidé de divorcer de cette vraie folle. Andrew Fuller n'était plus, n'avait sans doute jamais été non plus. J'étais en fait né au Japon, d'un père inconnu et apparemment mort depuis belle lurette. Japonais, semble-t-il. Elle n'a jamais accepter de m'en révéler plus, me répétant sans arrêt qu'il ne fallait pas forcément déterrer le passé. Mais je n'étais pas dupe, même à l'époque. J'ai vite découvert que notre si "parfaite" génitrice était née dans une famille yakuza, que mon père était mort à cause de cela, et qu'elle avait fuit en Amérique pour échapper à ses problèmes. Et après, ça se proclamait être une sainte descendue du ciel pour mettre au monde des petits anges. Foutaises. J'étais arrivé en Amérique avec elle à l'âge d'un an, et Inoue Masako était devenu le Andrew Fuller que tout le monde connaissait. Dix ans plus tard, voilà qu'on retournait tous les quatre au Japon et que je reprenais le nom de jeune fille de ma mère. Inoue... vous ne pouvez pas savoir à quel point ce nom me répugnait. Savoir que ce nom baignait dans les trucs illégaux depuis des générations alors que quelques mois plus tôt j'étais un fier New-Yorkais... ça me donnait réellement envie de vomir mes tripes.

    Nous sommes restés au Japon pendant six interminables années. À l'âge de treize ans, je commençai à faire des recherches sur mon père biologique. J'en avais besoin, et je devins un peu obsédé par l'idée de retracer ma famille paternelle. Sauf qu'à quelque part, j'avais la trouille aussi. Tout ce que je voulais, c'est connaître la vérité et ensuite effacer cette période de ma tête. En vérité, j'avertis très vite Maxence et Alexane de ne jamais révéler à quiconque que j'étais leur demi-frère. Ce secret resterait à jamais enfoui au sein de notre famille et il n'était pas question que quelqu'un d'autre l'apprenne. Ça m'aurait humilié au plus haut point. Un peu après mon seizième anniversaire, notre bonne femme nous a une nouvelle fois transporté dans la demeure d'un homme riche. Après en avoir ramené une bonne centaine à la maison, probablement pour évaluer l'étendue de leurs finances et les jeter s'ils n'étaient pas à son goût, elle trouva ce satané coréen d'âge un peu trop mûr à mon goût. Un vieux con qui mériterait de pourrir seul mais qui est tellement bourré de fric qu'il attire les salopes comme ma mère. Pendant un moment, j'ai bien failli lui dire que je ne voulais pas les suivre à Séoul. J'avais seize ans, j'étais assez vieux pour me débrouiller seul, chose que j'avais d'ailleurs toujours faite. Mais je ne voulais pas laisser Maxence et Alexane et me retrouver comme une pauvre merde dans la rue, sans le sou. En y repensant, j'aurais peut-être dû partir. Mais je n'aurais jamais pu entrer à Yonsei et devenir le "fabuleux" Kang Andrew. Encore une nouvelle identité, un nouveau pays, une nouvelle langue. Il me fallu moins de temps à me faire à la Corée du Sud, parce que le simple fait d'être loin du Japon me fit un bien fou.

    Mais c'était un malade. Notre beau-père était ignoble avec nous, faisant les yeux doux à notre imbécile de mère pour ensuite nous maltraiter dans son dos. J'aurais pu le cogner, pire encore, l'étrangler dans son sommeil. Mais ça n'aurait servi à rien à part me gâcher la vie à tout jamais. Je préférais encore qu'il me touche ou me frappe plutôt que me retrouver à mendier dans la rue. Ce qui me répugnait par-dessus tout, c'était que notre mère se la joue "aveugle" chaque fois qu'elle était témoin d'un acte violent envers ses propres enfants. Les apparences, toujours les apparences. La seule chose qui compte. Je ne pouvais pas toujours protéger Maxence et Alexane autant que je l'aurais souhaité... mais en tant qu'aîné j'ai eu droit aux pires châtiments, prenant quasiment tout sur moi-même pour leur éviter de trop souffrir. Oh bien entendu, Maxence a eu son lot de coups lui aussi. Mais le vieux paiera pour ça. Il paiera pour tous les poings, les pieds, les ceintures, les genoux utilisés pour nous faire du mal.
  • scolaire - L'école c'est ma seule porte de sortie. C'est ce que j'ai toujours pensé. Je savais très bien qu'en me sauvant de la maison j'aurais un avenir minable. C'est la seule raison pour laquelle je les ai suivi en Corée du Sud. J'ai toujours été un excellent élève, appliqué, sérieux, ambitieux. J'étais souvent premier de classe à New-York, mais une fois au Japon il me fallu travailler plus dur pour suivre mes camarades. Une fois ajusté, par contre, je repris vite les honneurs qui m'étaient dû. Je n'ai jamais prétendu être le meilleur, mais c'est ce que je vise. La perfection, rien de moins. Entrer à Yonsei ne fut pas trop difficile avec le dossier scolaire que j'avais, et l'argent de notre chère famille Kang. Il aura au moins servi à ça, le beau-père. J'ai choisi les Sciences et les maths dans le but de devenir médecin, ou plus précisément chirurgien.


Détails physiques
  • apparence générale - Bah pour être franc, on me dit souvent que je suis beau. Voire trop souvent, c'est fou comme ça peu rendre narcissique à force. J'ai des traits plutôt fins, ce qui fait que si je portais les cheveux longs, j'aurais l'air un peu trop féminin à mon goût. Quand j'étais petit, ma mère aimait bien me voir les cheveux longs pour que la coiffeuse me les coiffe joliment. Sauf qu'au milieu d'une bande d'occidentaux, on me prenait souvent pour une fille. Suite à cela j'ai toujours refusé de les avoir longs de nouveau. Il paraît que mon sourire est ce qui attire le plus, tout le monde le trouve absolument adorable et séduisant à la fois. S'ils savaient que chaque sourire que je fais est forcé, je suppose que ça n'aurait plus le même impact. J'ai une peau naturellement assez pâle, par contre lorsque j'étais en Amérique je préférais me laisser bronzer l'été pour ressembler aux autres enfants. Quand je suis revenu en Asie, j'ai bien vu que les gens considérés très beaux ne se faisaient pas bronzer. J'ai toujours trouvé que le seul truc qui clochait sur mon visage, c'est mon nez. Pas la forme, mais plutôt la grosseur. Il n'est pas gros, loin de là, mais il détonne par rapport au reste. Mais bon, ça n'a pas l'air d'avoir sauté aux yeux de personne à part moi, alors je fais avec. Sinon je suis plutôt normal, je fais 181 cm et j'ai un corps très en santé que j'entretiens bien, et qui apparemment plaît beaucoup.
  • style vestimentaire - Mon style est plutôt classique. Vous me verrez rarement porté le dernier truc fashion et ultra coloré, ou un accessoire vraiment original. Cela dit, ça ne veut pas dire que je ne m'habille pas bien. C'est juste que les jeans, les t-shirts imprimés ce n'est pas vraiment pour moi. Je porte toujours des pantalons, des chemises, des vestons, tout ça avec style. Parfois le weekend je m'accorde le droit de porter un truc plus confortable, ou quand je reste seul à la maison. C'est sûr que bon, je ne vais non plus accompagner mes amis dans un bar habillé comme si je revenais d'un mariage ou d'une soirée mondaine. Mais de là à m'habiller comme un mec paumé, non merci.
  • signes particuliers - Je n'ai pas de signe vraiment distinctif autre qu'une tache de naissance sur l'omoplate gauche. Pas de tatouage, ni de piercing quelconque. J'ai de nombreuses cicatrices, peu visibles mais tout de même présentes, héritage de mon beau-père. Et il n'est pas rare que j'aie des blessures un peu partout sur le corps. Seulement, il est doué cet homme. Il ne frappe que là où personne ne va remarquer. Les apparences, toujours les apparences...






Respect des autres
★ ★ ★ ★

Docilité
★ ★ ★ ★

Sensibilité
★ ★ ★ ★

Confiance en soi
★ ★ ★ ★ ★

Sociabilité
★ ★ ★ ★

Sérieux
★ ★ ★ ★

Maîtrise de soi
★ ★ ★ ★ ★

Popularité
★ ★ ★ ★ ★ (en fait je ne sais pas trop et je m'en fiche royalement)




Exemple RP
Spoiler:
 


Mickey

Age - 21 ans
Fréquence de connexion - Ces temps-ci je dirais 4 jours sur 7, mais pendant l'année scolaire à peu près tous les jours.
Comment avez-vous connu le forum ? Par un partenariat
Autres - Wash and roll down your sexy windows <333 (oui bon j'avais rien d'autre de pertinent à dire xD)



★ ★ ★ ★ ★






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Playboy

avatar

AVATAR : Goo Hara [KARA]
SITUATION : Et de quoi j'me mêle ?

MessageSujet: Re: Inoue, Fuller, Kang... who the fuck am I? [100%]   Ven 12 Aoû - 15:19

*vientdevoirhyunjoong*
OHMONDIEU. Je fonds. *Q*
Tu sais que t'es dans le top 3 de mes maris ? Même que t'es en tête de liste.
Bienvenue bienvenue, et bonne chance pour ta fiche. ~
Réserve-moi un lien, hein. (aa)



★ ★ ★ ★ ★





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Waikin

avatar

AVATAR : Kim Hyun Joong (ava by ma femme <3)
SITUATION : Surtout pas intéressé par toi.

MessageSujet: Re: Inoue, Fuller, Kang... who the fuck am I? [100%]   Ven 12 Aoû - 15:24

Yeaaaaah!!! Je regrette pas d'avoir pris Hyun Joong grâce à vous <333
Vous êtes tous mes amis maintenant huhuhuuu
Je vous réserve tous un super lien, alors m'oubliez pas vous êtes prévenus hein!
@Lee Chun: Whaaaaaat? Tu me jures qui si je termine ma fiche l'orage va stopper et qu'on aura du beau temps? *____*
@Maxence: Mais naaaaan je te frapperai pas, je t'aime voyons! *tant d'affection déjà... t'enfuit pas hein je suis très normale malgré ça (a)* Je vais faire ce que je peux de la fiche et si jamais j'ai une question qui me vient j'hésiterai pas promis! J'suis tellement pointilleuse sur les détails que bon... attends-toi à recevoir un MP XDD
@Sae Ri: Mais épouse-moi t'attends quoi, je t'y autorise *-* (je doute que le perso soit d'accord mais c'est un très léger détail ça XD)

Merci à tout le monde hahaaa <3333



★ ★ ★ ★ ★





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

AVATAR : Miura Haruma
AGE : 27
SITUATION : Etudiant à plein temps. Ah vous voulez savoir ma situation AMOUREUSE... Oups :)
TUTORAT :
  • Non

IN MY MIND :

Fiche ✘ ✘ ✘ Links



« 워~ Loving you 수줍은 미소 Loving you 부드러운 두손 니 눈 빛이 날 홀려 이 가슴을 막 울려 어떡해 어떡해

Loving you 늘 변함 없이 Loving you 날 감싸 주니 저 들판 위에 꽃도 어둠 속에 달도 날 보며 질투해 »
LeeSsang Blues ✘


MessageSujet: Re: Inoue, Fuller, Kang... who the fuck am I? [100%]   Ven 12 Aoû - 15:46

Bienvenue ~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Waikin

avatar

AVATAR : Kim Hyun Joong (ava by ma femme <3)
SITUATION : Surtout pas intéressé par toi.

MessageSujet: Re: Inoue, Fuller, Kang... who the fuck am I? [100%]   Ven 12 Aoû - 16:04

@Ren: Merciiiiii <333333

@Sae Ri: It's a deal huhuhuuu! Je m'occupe du gâteau parce que sans gâteau il est hors de question que j'épouse qui que ce soit moi ;__;. Awww c'est tellement chou! À peine quelques minutes et déjà mariés. Des âmes soeurs moi j'dis <33



★ ★ ★ ★ ★